Test - PES 2018 partie 1

Je ne sais plus trop quand ça a commencé. J'ai l'impression que ça date d'il y a une éternité, que Pro Evolution Soccer et FIFA ont toujours été opposées frontalement. On comprend évidemment qu'un jeu de foot soit comparé à un autre jeu de foot. Dans un test, c'est inévitable. C'est toujours notre objectif, à la base de chaque article, de vous dire si le jeu dont on parle aujourd'hui est le meilleur, ou pas.

Mais le pire, c'est que la simultanéité des sorties des deux jeux nous contraint à choisir l'angle obligatoire de la comparaison, surtout lorsqu'il s'agit du second test. Le test de FIFA 18 étant déjà publié, la comparaison est pour ma tronche.

pes18.JPG

Je dois vous dire que je comprends à peine Konami. Pourquoi ne pas sortir son PES plus tard, histoire d'éviter la comparaison avec FIFA et plutôt axer la comparaison avec le PES précédent ? Pourquoi tout simplement ne pas sortir un PES 18 en 2018 et redonner un peu de sens aux noms des jeux. Pourquoi chercher à se faire battre malgré d'incroyables qualités à présenter.

PES 18 vs FIFA 18 et ses crédits fifa

Car ce PES est plutôt bon, on sent que depuis l'an dernier, Konami essaie de se reprendre en main. On peut même dire que c'est un des meilleurs PES depuis pas mal d'années. Mais en face, on a un FIFA qui s'est surpassé, qui a pris des risques en proposant une vrai gestion du pressing défensif pour rendre les moments du jeu où l'on ne possède pas le ballon aussi prenants que lorsqu'on l'a.Et l'effervescence du marché des transfert : depuis fifa 14 on s'échange des crédits fifa sans cesse, générant même une sous-économie du marché des crédits fifa : 100 000, 200 000, 1 000 000 de crédits fifa peuvent être obtenus en quelques minutes chez les revendeurs de credits fifa 18 pas cher  de manière sure et sécurisée sans avoir à jouer des centaines de matchs ou tirer des cartes sans joueur GOLD... PES 18 ne propose toujours pas ce marché des transferts et des crédits FUT qui fait pourtant le grand succès de FIFA Ultimate Team...

Oui, EA a pris des risques en proposant plusieurs chantiers et un nouveau gameplay ; l'éditeur aurait pu se contenter d'une petite mise-à-jour. Or, en une seule édition, on a eu une refonte du moteur des collisions, des tactiques de jeu reposant sur un joueur précis et ce fameux pressing défensif qui modifie du tout au tout le gameplay. Tout n'est pas parfait dans FIFA. Mais ce sera mieux la prochaine fois.

Chez Konami, ce n'est pas le même esprit. On en est à gommer les défauts du précédent volet. C'est un peu comme si, dans le même temps, EA s'implantait des améliorations dignes de Deus Ex et que Konami soignait des blessures profondes avec un bandage.

 Cela fait désormais deux ou trois ans qu'EA a doublé PES en termes de qualité de jeu. On sent Konami tenter de revenir dans le match. Ce sera difficile. Mais cette année, on remarque la volonté de se repartir sur de bons pieds, avec pas mal de rustines qui remettraient le jeu en selle. Je pense que Konami devra prendre quelques risques chaque année pour revenir au niveau de FIFA. Cela ne se fera pas sur 12 petits mois, ce n'est pas avec quelques ajustements, quelques réglages que PES rattrapera FIFA. En revenant sur quelque chose de plus rythmé l'an passé, PES est parti dans une autre direction. Tant mieux. On peut dire que si on est fan de simu, on doit loucher du côté de FIFA. Si on cherche quelque chose de plus arcade, il faut aller vers PES.

PES 18 et l'intelligence artificielle

pes182.JPGCette année, j'ai l'impression que PES a essayé de revoir sa copie en termes d'IA. Ce n'est pas non plus très flagrant. Avec des joueurs qui ne cherchent pas forcément à se démarquer, d'autres qui laissent filer la balle en touche alors qu'on leur faisait la passe (je peux vous dire que c'est incroyablement agaçant), on se demande parfois si on joue à l'opus 2018.

Le problème, c'est qu'en permanence, on a l'impression que les colmatages ont été faits en réaction à FIFA 18. Forcément, ce ne sont pas les meilleures conditions pour plancher sur quelque chose et ce n'est pas parfait non plus. Résultat ? On a quelques modifications sans avoir de résultats parfaits.

 

Globalement, ce PES 18 est bon : demo en direct .Mais dans tous les domaines sur lequel on se doit de comparer les deux titres, FIFA est excellent.

à suivre...

Les commentaires sont fermés.