• test de DIRT 3 suite

    Gameplay : Dansons dans la boue !

    Accessible, nerveux, ne vous attendez pas à du GT 5 où votre concentration doit être à son top niveau juste pour que votre bolide reste sur le bitume ! La direction est très rapide et l’impression que la caisse est légère comme une plume surprendra les novices lors des premiers essais.

    dirt2.jpgUn pilotage instinctif, Dirt 3 est rapide, fun, incisif et précis, mais heureusement pas trop !

    Il vous faudra une relative concentration pour maîtriser les dérapages, placements sur la route et autres trajectoires. Une chose est sûre, le plaisir est là et bien là !!!

    Dans la terre, sous la neige, sur glace ou sur le gravier : c’est salement excellent, nuit comme jour !
    L’impression de grip et les sensations de puissance sont présentes, et les bruitages vous immergent dans la course.

     

    On apprécie la présence d’un co-pilote et ses indications au poil, surtout sur des circuits particulièrement sportifs comme Monaco, les spéciales ou les X Games.

    Cinq paramètres sont ajustables avant le début de la course : ABS, aide à la traction, pneus…et leur réactivité sur route est excellente, tout comme les dégâts, s’ils sont trop prononcés (roues et moteur) vous serz obligés d’utiliser un flashback ou de quitter la course prématurément.

    Dirt 3 est plaisant et ne demande pas un doctorat en conduite appliquée pour prendre son pied, un gameplay calibré à la perfection pour une accessibilité idéale.

    Le CODE VIP (fourni avec le jeu neuf, mais à usage unique) est obligatoire pour jouer en ligne et pour accéder à la totalité des voitures en solo… Une insulte aux vendeurs de jeux vidéo d’occasion. Dé-testable comme du sucre dans le réservoir de la Subaru.

    Utah : where are you ? Disparition de ce circuit, présent dans Dirt 2 et qui faisait la joie des baroudeurs…
    Les temps de chargement sont un peu crispants, comme une longue page de pub au milieu d’un film prenant !

    FUN FUN FUN !!
    La variété et le nombre des tracés et des environnements disponibles : le Michigan, Monaco, la Finlande, la Norvège (enneigée), le Kenya (buggies) ou encore Los Angeles pour les X Games.

    dirt3.jpgLa vue cockpit et les vrombissements du moteur, les bruitages des dérapages et des chocs n’ont jamais été si réalistes et percutants !  L’ambiance du public est également très réussie !
    Un Mode 2 joueurs en écran partagé, enfin dans un Dirt !
    Des véhicules des années 1970-80-90 et des 4×4 à dispo.

     

    On a donc affaire à un jeu orienté arcade, accessible à tous et particulièrement soigné. A part quelques défauts mineurs comme de légers ralentissements lors d’une partie en écran partagé, des graphismes pas exceptionnels et la déception des fans de la série Collin McRae Dirt de ne pas pouvoir pratiquer sur le circuit Utah ce jeu est une bombe et vous procurera des heures et des heures de pur bonheur